Archives Décembre 2011

Un p'tit plateau 100% recup

Le fond ? Un souvenir d'Arcachon où nous avons passé un fabuleux  weekend en compagnie de ma petite soeur & co ... J'ai récupéré le sachet des croissants du p'tit déj' sous les yeux interrogateurs de Karine, ma soeur sur qui je venais de sauter car elle s'apprétait à le froisser pour le jeter à la poubelle comme tout le monde aurait fait ... Le papier est très beau, il donne un effet de matière comparable à une toile alors qu'il est en  papier tout ce qu'il y a de plus banal. 

Le plateau ? Le plateau des fromages du réveillon. Merci à Olivier, mon beau-frère, qui m'a fait ce plaisir sans le savoir (ou s'il me connait bien, il savait !). Je cherchais un plateau long et rectangulaire à décorer, j'ai trouvé un petit plateau octogonal. Il est un peu petit mais il est "trop gnon" ! Et puis finalement, on s'adapte. On ne fera que des petits dèj' en tête à tête, dorénavant !

Il n'est pas vraiment fini mais il faut qu'il sèche ! J'ai envie d'y rajouter une touche de beige mais il faut que je réfléchisse !

Alors pour faire ce petit plateau totalement gratuit si l'on ne perd pas de vue que l'on a mangé les croissants (sauf moi, j'aime pas trop !) et le fromage et que cet ensemble aurait été à la poubelle en fin de repas ! J'ai utilisé un vernis colle dont j'ai enduit le plateau. J'ai collé le sac du boulanger dont je n'ai gardé que la face imprimée (j'ai jeté le reste ! Embarrassé). J'ai bien marouflé comme pour le papier peint qu'on met sur les murs (enfin pas chez moi, je déteste !). Mais j'ai fait une petite erreur mais c'était la première fois que je faisais du serviettage ! J'ai voulu remettre de la colle à un endroit car ça faisait une bulle. Il ne faut jamais le faire, je l'ai appris après en lisant des articles sur le net. Les bulles finissent toujours par disparaitre. Bref, je garderai une marque en forme de bandeau, dans le coin à droite,  mais bon, on dira que c'était un défaut du papier !!!  J'ai ensuite passé trois couches de vernis mat en bombe (heureusement qu'il est inscrit "mat" car il brille déjà bien beaucoup et il sent fort !) pour le rendre lavable et anti chocs. J'ai utilisé un tampon de chez Artemio représentant une frise de bonbons. J'ai vernis (avec un vernis en bombe sinon le motif tamponné s'évanouit, je me suis fait avoir et Grrr)  les tampons car sinon c'est la galère. C'est long à sécher pour ne pas dire impossible à sécher sur autre chose que le papier. Je n'ai pour l'intant pas fait de finition. J'en suis là. Cire ? couleur ? pampilles ? Effets ? Je ne sais pas !!!

Mon astuce du jour : J'ai galéré mais j'ai trouvé la solution. L'encre que l'on utilise pour faire les tampons ne sèche pas très vite. Il faut dire qu'elle est plutôt prévue pour le papier qui est un support qui absorbe. Si on veut passer une finition dessus pour protéger le tampon, le fait de passer un pinceau même 48 Heures après, fait s'évanouir le motif. C'est "dégueu" et ralant. Il suffit donc de prendre un vernis en bombe et de pulvériser le motif bien à plat. On laisse sécher et ça ne bouge plus ! Je n'ai par contre essayé que sur le bois pour l'instant ...

Voilà, voili :

img-8300.jpgimg-8301.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Petit bougeoir oublié ...

Sorti tout droit d'une étagère de mon dépot vente favori ... Super abîmé mais du potentiel ...

Avant :

img-8239-2.jpg
J'ai travaillé très longtemps à le décaper. Le vert que l'on voyait sur les photos du début était du vert de gris (dégueu). il avait en plus été peint en noir. C'est pourtant un joli bougeoir tout simple en cuivre rouge? Plus chaud que le laiton  ... Je l'ai plongé dans un bain bouillonnant de vinaigre blanc et gros sel pendant 10 minutes. Le sel et le vinaigre ont le pouvoir d'aider à désoxyder le cuivre et le laiton. Le travail a été fignolé par un brossage puis un lustrage avec un chiffon doux. J'ai mis du gris argent sur certains reliefs pour lui donner un air très personnel qui ne le feront ressembler à aucun autre. Il a ensuite été vernis avec un vernis de chez Libéron "spécial métaux" car je ne refrotte jamais mes cuivres avec cette astuce. Fini le temps de nos grand-mères qui astiquaient, des journées entières, le cuivre et qui recommençaient sans cesse toute leur vie durant (ca sent le vécu car je me rappelle de ma grand-mère, Léa,  qui installait tous ses cuivres et ses laitons sur la grand table de la salle à manger et qui les frottait avec une pâte spéciale dans un tube rouge (je ne me rappelle plus du nom)  jusqu'à ce que la matière retrouve son aspect brillant et propre. Ma pauvre mamie ne sentait plus ses bras après mais ... elle était ravie d'avoir accompli son devoir - Pas pour moi tout ça, je suis trop flemmarde !- J'ai ajouté une pampille argent et grise (Cultura). Ce qui m'a attirée dans ce bougeoir ? C'est qu'il est entièrement démontable. Le jour où j'en ai marre de le voir nou qu'il m'encombre en dehors des grandes occasions, je le démonte et le range dans un tiroir sans qu'il prenne trop de place. La classe, non ? car, avouons le,  un bougeoir, c'est quand même encombrant et pas très usuel au quotidien...

 

Après :

img-8280.jpg

Un plateau pour maman ...

Je voulais un cadeau personnalié pour une femme merveilleuse qui a déjà tout, ma maman ...

Voici un plateau (bois+verre) avec les photos de la plupart des gens qu'elle aime ... J'ai utilisé quatre formes différentes pour couper mes photos. J'ai préféré une paire de ciseaux crantés pour ajouter un peu de fantaisie ...

img-8230-2.jpg

J'ai utilisé de la peinture "les décoratives" de couleur Taupe puis plusieurs cires : or riche, blanc colombe et une pointe d'argent pur ... J'ai fait quelques traces d'usures pour le fun ! Le pochoir a été fait en peinture acrylique Luxens. Le plateau a reçu un vernis mat en trois couches car il sera dans une cuisine ...

Le pochoir vient de chez pochoirsdeco.fr. Ils vous font rapidement tous les pochoirs dont vous avez envie, dans la taille qui vous intéresse. Ils sont autocollants, ce qui fait qu'il est impossible de les rater !

Petite astuce : une fois lavés, les pochoirs perdent de leur propriété autocollante. Il faut dans ce cas, utiliser une colle repositionnable avant de les réutiliser. La colle repositionnable ne fait aucune marque sur le support (sauf quand on en met trop !), se décolle très bien et tient aussi  bien qu'avant ...

1 Euro, ma chaise ...

Aujourd'hui, j'étais fatiguée et lasse suite à des petits tracas administratifs. Après avoir passé 4 heures à faire de la paperasse, j'ai éprouvé le besoin de prendre l'air et de faire quelque chose que j'aimais vraiment. Cela faisait au moins 10 ans que je n'étais pas retournée chez Emmaus... Avec Philippe, on avait beaucoup arpenté les Emmaus de la région et puis on s'était lassés. A chaque fois, c'était la foire d'empoigne pire que pour le premier jour des soldes et puis la maison s'était très vite remplie !

J'ai été très déçue. Même chez Emmaus, l'Euro a fait flamber les prix ! Ce qu'on payait trois sous et demi, jadis, en vaut plus du double, aujourd'hui. Je comprends mieux les gens qui m'avaient dit en haussant les épaules que chez Emmanus, c'était parfois plus cher que dans le commerce !

Je n'ai rien trouvé. Tout était cher pour ce que c'était et sans réel intérêt... En dernière intention, je suis quand même allée dans "la cour". Au fond du parking. C'est là qu'ils entassent les objets qui n'ont aucune grâce aux yeux des compagnons. Ces pauvres objets sont là dans la boue, sous la pluie, méprisés de tous,  en attendant patiemment leur dernière heure, ou la main  qui les enverra au feu ou à la benne à ordures car le temps aura finalement eu raison du peu de santé qui leur restait.

Par exemple, j'ai vu une armoire Louis Philippe qui avait dû, en son temps, être majestueuse. Elle avait encore fière allure si ce n'est qu'elle avait blanchie à force d'être lavée par la pluie. Il y avait aussi deux buffets deux corps de type Henri II, imposants, plein de sculptures. J'ai pensé qu'ils seraient si beaux en gris Gustavien et cire Blanche. J'en avais vu sur certains blogs, patinés de la sorte et ils étaient vraiment très beaux ... une fois refaits ! Mais ... Je n'ai plus de place et pas la chance d'avoir  un atelier pour bricoler. La salle à manger est encombrée de tous mes chantiers de restauration et c'est bientôt les fêtes et c'est nous qui recevons. Il va falloir que je trouve une solution ou que je travaille jour et nuit !

Je m'apprêtais, la mort dans l'âme, à partir sans rien n'avoir acheté. J'aime trouver, au moins, un petit truc qui me donne l'impression d'avoir fait une bonne affaire, de ne pas être venue pour rien. Mais ...

Puis finalement, mon oeil a été attiré par une chaise qui gisait dans la boue. Son style ne m'était pas inconnu. Je les adore. Le bois courbé, la patine délicatement rouge,  accentuée par les ans, etc. Ils n'avaient pas pu mettre une chaise THONET dehors ??? Je l'ai retournée. Jack pot ! Elle était estampillée. Une jolie étiquette en papier (qui signifie qu'elle a été faite entre 1888 et 1922) tronait fièrement sur un des montants, lui apportant encore plus de valeur car elle est,de ce fait, identifiable officiellement ...  Je ne m'étais donc pas trompée .. J'ai demandé le prix, un peu sur la réserve. Ils allaient s'apercevoir de leur erreur. L'homme me dit négligemment "Ca ? Pfffft ... 1 Euro ... vous la prenez ?". Bien sur que je l'ai prise ! Je l'ai mise bien vite dans ma voiture, trop contente de ma bonne affaire. Je lui ai même lancé un "allez mémère, c'est fini la galère !". Je leur parle souvent à mes objets. Je suis un peu folle mais une folle gentille ! C'était la fin de son calvaire. Elle allait pouvoir s'ébrouer et sécher tranquillement à la maison ...

On travaillera dessus mais pas trop et pas tout de suite. Il faut d'abord laisser le temps au temps. Voir quelles séquelles elle gardera de sa vie de clocharde et puis on avisera ...  Moins on restaure et plus l'objet garde de sa valeur. Il est même parfois plus intéressant de laisser une imperfection due au temps que de vouloir la corriger ...

Trop contente !

Elle valait bien quelques photos, ma petite chaise, et un petit article sur Michael Thonet et son art  :

img-8213.jpg

img-8215-1.jpg

 

thonethistoire.jpg


Suite  à lire là ! : Chaise Thonet (suite)

Retour page ACCUEIL: Page d'accueil



 



Quatre petits photophores ...

Je suis allée me promener avec Philippe, mon mari, ce matin, dans l'espoir de trouver les derniers cadeaux de Noël (ou les premiers, si on veut être honnête !). Nous n'avons rien trouvé mis à part ces quatre petits photophores sans prétentions mais qui m'ont donné beaucoup d'idées de customization ! Une patine effect Zinc sur le métal rouge moche, ce sera parfait pour ma table de Noël ...

Dommage le petit ange que j'avais invité sur la photo s'est réduit à l'état de fantôme à cause de la lumière mais c'est de circonstances, après tout ... (pampilles : Minéral et végétal)

img-8200.jpg

 

Voilà ils sont finis ... Effet zinc pour les petits photophores ... 

img-8238.jpg

L'étoile en gros plan (les détails ressortent plus qu'en naturel à cause du flash)

Un drôle de bougeoir !

Hier, je suis allée me ballader dans mon dépot vente favori .. Pas difficile d'être le favori car ces dix dernières années ont eu raison de tous les dépôt-ventes de la région... Concurrence du net, sûrement !

J'y vais de temps en temps. Je le trouve un peu tristounet et sans grand intérêt, à vrai dire, moi qui adore l'ancien mais parfois, caché derrière une multitude d'objets les plus hétéroclites les uns que les autres, on peut trouver un truc intéressant !

Hier, je n'avais pas trop envie de rentrer car le temps me donnait du vague à l'âme, j'ai donc fini dans ce dépôt-vente ...

Rien, de rien ... Sauf peut être avec beaucoup d'imagination, ce bougeoir très moche, en l'état actuel, mais qui pourrait peut être devenir un joli centre de table de Noël. Défi relevé, je l'ai acheté. Il y avait aussi une coupe trois niveaux toute mignonette mais j'ai eu peur de m'encombrer, donc j'ai laissé tomber mais j'y pense tout le temps depuis, donc ...

J'ai fait le tour du dépot-vente, mon bougeoir à la main. J'avais un peu honte car il incarnait pour moi le comble du mauvais goût mais quel délice de relever un défi de cette envergure. J'ai même croisé une grosse dame qui m'a regardé avec un air compatissant. Eh oui Madame, tout se vend, tout s'achète !

Après un solide nettoyage car il était, en plus immondément sale, je l'ai posé à l'abri des regards dans un coin reculé de ma salle à manger (mon mari n'aurait pas compris !) en attendant un étincelle de créativité ...

Ce matin, c'était le bon jour ! Après avoir enlevé une a une les pampilles en cristal de plastique ! , il est tombé sous mes pinceaux. Une première couche de flanelle (j'adore) a déjà été passée. Ensuite ? Je ne sais pas, il faut que je réfléchisse ...

Le petit bougeoir avant ...

 

img-8198-1.jpg

Et après ...

Les photos ne sont pas très belles mais un soleilde décembre un peu pâle mais très sournois s'est invité juste quand j'ai commencé à prendre mes photos ! Voilà, il faudra que je recommence !

img-8201.jpgimg-8202-1.jpg

La pampille est un cadeau de Véronique "Minéral et végétal". Ce bougoir a reçu deux couches de peintures à vieillir "Flanelle", puis il a été ciré avec le "Blanc Colombe" et enfin il a reçu une couche de vernis mat pour le protéger car il sera amené à être lavé puisqu'il va servir de centre de table. Les pampilles en plastique ont trempé dans du vinaigre blanc pour le brillant. Vous aimez ?


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site