L'amidon "Au chat"

trouvaillesemmausetsdv0712-029.jpg

trouvaillesemmausetsdv0712-028.jpg

J'ai acheté cette boîte en salle des vente "sur ordre". Je vais la veille d'une vente aux enchères, faire un tour d'horizon et donne éventuellement des ordres pour certaines choses qui me plaisent. Cela m'évite d'assister à toute la vente qui dure à chaque fois pas moins de 5 heures !
Cette boîte, je l'avais regardée sans plus. En fait, j'achète, en ce moment, tout ce qui ressemble de près ou de loin à des coffrets, des boîtes en bois car j'ai pas mal de projets incluant des contenants en bois et je déteste les contenants que l'on trouve dans les magasins de loisirs créatifs, qui sont en contreplaqué "bas de gamme" ...
Je l'ai remportée malgré le prix modique que j'avais donné. Je ne savais pas qu'elle était bien différente de ce que j'avais pu voir. Lorsque je l'ai ramenée à la maison, je l'ai détaillée un peu plus. Sous la crasse, se cachaient plusieurs estampilles "amidon au chat". Un gros chat sur chacune des faces avec un slogan publicitaire en très belle écriture. J'avais raté aux enchères du site le plus connu du monde excatement la même qui était partie pour un pont d'or. 
Elle est dans mon atelier pour le moment. J'ai découvert les vertus de la popotte de décrassage. Un admirable décrassant qui enlève toutes les couches de cires, de crasse et qui vous donne un bois nickel chrome. Elle a ensuite été traitée contre les vers car elle était extrêmement piquée. J'ai ensuite blanchi au badigeon l'intérieur et j'ai mis deux couches de teinte "effet vieilli". J'en suis là ... Il y a encore pas mal de travail. Suite au prochain épisode !!!

Dimanche 12 Août : Elle est enfin terminée. Je lui trouve une classe folle. Pas vous ? Elle n'est pas redevenue parfaite mais le principe de  restauration n'est pas prévu pour rendre un meuble comme neuf mais pour lui conserver son âme et les traces de son histoire. Pour garder sa valeur, la restauration d'un objet ne doit pas excéder 30% de l'ensemble.  
J'ai dû tout redécaper car le bois synthétique que j'avais mis sur ses parties vermoulues faisait apparaitre de vilaines tâches plus claires. Elle était jolie, quand même, mais pas "parfaite" et ça me gênait. Et quand ça me gêne, ça m'obsède et je finis toujours par tout recommencer !
J'ai décidé, une fois encore de repasser de la popotte de décrassage afin d'enlever au maximum la teinte, le fondur et la cire que j'avais mis. Le bois n'est pas redevenu nickel comme la première fois mais l'aspect était encore plus joli. Une patine naturelle. Un peu de  couleur était restée dans les creux, les reliefs et les trous de vers. La teinte n'était pas uniforme, cela lui donnait un petit air de vécu que j'ai beaucoup aimé et décidé de garder. J'ai opté pour une teinte à base de solvant "chêne moyen aspect ciré", seule possibilité pour recourvir le bois synthétique (voir tuto). J'ai passé deux couches et entre chacune d'elles, j'ai égréné à la paille de fer.
J'ai ensuite passé de la patine à ombrer sur les dessins dont certains étaient très effacés et difficilement récupérables. Certains d'entre eux  étaient   visibles mais pas très marqués. Avec la même patine, j'ai refait entièrement le dessin du cadre figurant sur le couvercle.  Les lignes étaient morcellées car effacées partiellement.  Cette imperfection qui fait le charme des vieilles choses !
J'ai ensuite ciré avec une cire incolore de façon à patiner l'ensemble que je voulais d'un mat ou d'un aspect ciré absolu.
Philippe a mis une nouvelle fermeture en forme d'écusson. Nous ne sommes pas d'accord sur le sens de cette serrure mais je lui ai laissé suivre son idée. Pour moi, elle est à l'envers mais comme cela ne fait pas curieux ou chaoquant, cela me convient. La boîte a pris place sur mon meuble detélévision en teck "fait maison" lui aussi. Je l'aime beaucoup ...

Un peu d'histoire : Ces boîtes ont été dessinées par Un Suédois nommé HOFFMANN qui a utilisé le chat  comme emblême. Ces boîtes datent de 1930. En général, elles sont en très mauvais état. Une petite restauration s'impose mais attention de ne pas en faire trop ! Ne perdez jamais de vue qu'une restauration pour être réussie doit laisser à l'objet tout son cachet de vieille chose. Le trop nuit en tout. On ne cherche pas un objet neuf mais un objet chargé d'histoire dont les défauts témoignent de son grand âge et de son passé ...

Après (1° de dos et 2° de face) :

restauboiteettabouret-005.jpg

restauboiteettabouret-002.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site