Archives Février 2012

Louis est revenu !

Mon joli fauteuil LOUIS XV est enfin revenu de chez Franck, le tapissier. Après avoir restauré d'une main de maître mon premier fauteuil Napoléon III, j'ai eu envie d'offrir une nouvelle vie à Louis !
Je l'avais trouvé sur le trottoir alors que je retournais au travail après ma pause déjeuner. J'étais passée en feignant de ne pas le voir. C'était sans compter sur  mon subconscient qui m'avait  ordonnée de faire demi tour. Les gens déménageaient et jetaient plein de choses : des tables, des bureaux, des chaises, une mine d'or mais ... Je n'avais  qu'une petite Clio. J'ai eu toutes les peines du monde à le rentrer dans ma voiture. Il avait été mis sur le trottoir, avec ses copains d'infortune, en attendant le passage des encombrants. Il n'y avait plus que le Fût mais  en excellent état. Faire restaurer un siège coûte très cher.  Dans un premier temps, je l'ai mis dans le garage. Peut être trouverai je, un jour,  une opportunité qui me permettrait de le faire retapisser.  Valérie, ma meilleure amie, envisage depuis quelques temps, de  démarrer une formation de tapissière. C'est enfin prévu pour Juillet. Chouette.
Mais, mon mari a eu, depuis,  la chance de sympathiser avec Franck, un tapissier de renom qui restaure les sièges de  grands monuments. Il redécore et retapisse les  appartements de nombreuses personnalités et batiments publics. Il s'est proposé de travailler sur nos sièges à ses moments perdus...
Il a déjà fait un travail fabuleux sur mon Napoléon III que je ne me lasse pas de regarder. J'ai donc décidé de lui confier le beau "Louis" pour lequel j'avais des idées de reconversion  très précises.
 Je viens de le récupérer, le résultat est inespéré. Il est tout simplement époustouflant. C'est décidé. Le cabriolet lui emboitera le pas... Le tissu est déjà commandé !  Quand on aime, on ...

Avant :

img-6454.jpgAprès :

img-8357.jpgimg-8359-1.jpgimg-8360.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour Louis, j'ai choisi un tissu "Bayadère", un peu à la façon de celui des chiliennes ou transats de jardin . Je ne le voyais dans mes rêves qu' avec ce genre de tissu et dans cette couleur précise. Ce tissu dans  cette couleur et rien d'autre ! Cerise sur le gâteau,  Franck a rajouté de jolies roulettes en laiton devant. Il a mis, un à un, des clous tapissiers tout autours de l'assise et du dossier. Il a ensuite ciré l'ensemble du Fût. N'est il pas beau, le "Louis" avec ses beaux habits ???? Il aurait été tellement dommage qu'il finisse à la poubelle. Vous ne croyez pas ?

Fût :  Monture servant de support pour certains objets. Quand on parle d'un siège, on fait référence  à sa structure ou à sa carcasse en bois.
Bayadère : c'est le nom que l'on donne à un tissu  à large rayures de couleurs différentes. On le trouve très souvent en   toile épaisse  pour la restauration de l'assise des transats ou chiliennes de jardin mais  peut également en  soie ou en  laine en fonction de l'utilisation requise.

Et pourquoi pas ?

Ce matin, profitant du fait que je devais emmener Maëva, ma fille,  au travail car une fois de plus il n'y avait pas de train,  je suis allée à la zone commerciale de Chambray-Lés-Tours qui regorge de magasins très sympathiques. 
J'ai fait pas mal de bonnes affaires sans dépenser trop. J'ADOOOORE !
Des coeurs en plâtre pour désodoriser les armoires que j'ai négocié à moitié prix Clin d'œil  car il manquait la fiole de parfum fournie avec (une aubaine pour moi car  je déteste, de toutes façons,   la vanille qui les accompagne généralement).
Diverses petites choses de loisirs créatifs notamment des petites pelotes de ficelle  de lin (parfaite pour les pampilles) aux couleurs acidulées, provenant d'un fond de boutique de décoration,  que j'ai choisies bordeaux, fushia et brun naturel mais il y avait des dizaines d'autres couleurs. Je les aurais bien toutes prises !
Des supports photos pour mes prochaines créations dont un modèle avec des chats "métalliquement filaires" superbes. Vu leur prix dérisoire, cela me revenait bien  moins cher que d'acheter uniquement  les tiges pour réaliser mes projets de porte-photos. Il suffira juste d'enlever le support de bois rond  fourni avec, dont on se servira sûrement pour autre chose !
Des stickers miroirs en forme de verres à pied  et d'autres en forme  de chandelier qui attendront sagement que je les intègre dans un de mes prochains projets.
Un joli tampon représentant un patchwork de fleurs très chic et relativement grand, de chez V&A collection... Intéressant pour servir de texture pour mes créations FIMO, entre autres.
Et surtout deux grandes horloges, façon "moule à tarte" en métal, très tendance actuellement. Elles sont toutes abîmées et vraiment tristounettes !
A l'origine, elles avaient chacune des cartouches en porcelaine de chiffres  romains imitant  les horloges anciennes dont elles ne gardaient plus que les traces de colle. Ils devaient être si tentants qu'ils avaient  été arrachés condamnant ces jolies horloges  à une mise au rebut certaine ...
Au début, je  les ai achetées uniquement dans le but de récupérer  les  mécanismes, généralement assez chers si achetés en tant que   pièces détachées car j'ai pas mal de projets sur le thème des horloges.  Puis, en les regardant de plus près  et en discutant aussi avec la caissière qui se lamentait d'un tel gâchis dû à l'indélicatesse de certaines personnes, j'ai eu plusieurs idées possibles de customisation. J'ai déjà commencé doucement le travail de reconversion de ces Dames Horloges, cet après midi. J'ai, en tout premier lieu, démonté les mécanismes que j'ai rangé soigneusement afin de ne pas les abîmer.  Les "dizaines" d'étiquettes successives de prix barrés, fin de solde oblige,  ont été décollées. Les restes de colle des cartouches ont  eux  aussi été enlevés. J'ai fini ce premier travail d'approche en  lavant   soigneusement mes "moules à tarte" avec du  liquide vaisselle afin de les dégraisser à fond et de façon à enlever toute trace  des étiquettes autocollantes dont il reste très souvent  une fine pellicule ...

A suivre donc ...

Avant (le métal n'est absolument pas enfoncé, ni endommagé. merci le flash !):

img-8332.jpg

Amoureux de la pâte polymère : à lire sans faute !

Récemment, j'ai eu envie de me lancer dans la création d'objets et de bijoux en pâte polymère. J'ai acheté plusieurs moules sur internet mais j'étais déçue de leur  manque de précision, notamment pour les macarons. Je ne retrouvais pas l'aspect mousseux de la galette de fourrage. Bref, le résultat était approximatif !

J'ai découvert par hasard le blog de Valérie Fauvellière, www.feemeung.canalblog.com. J'ai aimé tout ce que j'y ai vu. J'ai échangé quelques mails avec elle. C' est une personne délicieuse et relativement disponible. Elle a écrit un livre sur la création de bijoux en pâte polymère, très tendance actuellement. Elle y  explique, pas à pas, comment créer toutes les petites gourmandises en pâte polymère sans moule, ou presque et à faible coût. J'ai sauté le pas, je me  suis offert cet ouvrage. Quel plaisir. Je viens de réaliser mes premiers macarons taille XXL, sans moule (prix moyen d'un moule sur le net pour un résultat bien loin de ce que j'ai obtenu avec la méthode de Valérie pour une taille XXL : entre 15 et 20 Euros).
Je suis ravie, des premiers résultats et vais me lancer dans d'autres créations à titre uniquement personnel. En effet, j'attire votre attention sur le fait que si Valérie nous livre généreusement ses petits trucs et astuces, elle vit aussi de ses créations, puisqu'elle a ouvert une petite boutique de vente en ligne et en a fait son unique activité professionnelle. La concurrence déloyale serait assez mal venue et conduirait sûrement Valérie, l'auteur du livre, à réfléchir à deux fois avant d'écrire éventuellement la suite du premier livre avec, j'en rêve,  bien d'autres recettes que nous dévorerons sans modération ...
Une activité ludique et agréable pour  mamans et  enfants, entre autres, pour les  longs  mercredi d'hivers  où il fait bon rester au chaud !
Elle propose aussi toutes sortes de créations sur commande, je vous invite à la contacter pour de plus amples renseignements ...



capture-du-2012-02-06-09-56-33-1.png

Un miroir pour Jordann

Jordann, mon fils aîné,  était tombé en admiration devant le dernier miroir que j'avais fait. J'étais comblée car en général il est très critique vis à vis de mes "oeuvres" !
Il m'avait chargée de trouver un cadre similaire  et de le restaurer de la même façon que le mien (voir tuto).
Mon copain Didier,  brocanteur à Salernes (83), en avait justement un à me proposer. Il est plus grand que le mien : 146 x 80cm. Il n'y avait que le cadre qui était  en piteux état. Il me l'a cédé pour une bouchée de pain (heureusement car les fournitures et surtout la glace sont revenus assez chers !) ! Tout était à refaire.
Il devait avoir, dans son jeune temps, d'autres impostes sur les cotés en bas dont il ne restait plus que les ferrailles. Philippe les a donc enlevées et j'ai ré-enduit de plâtre, de façon à faire un ensemble cohérent. Les perles du pourtour intérieur étaient presque complètes. Quelques unes avait été décollées par bande pendant le transport mais j'ai pu les récupérer et les remettre sans avoir à les refaire intégralement. Une chance car refaire les chaînes de perles, je déteste !
J'ai refait tout le stuc du fronton qui était en morceaux. Plus rien ne tenait. Il fallait donc faire très attention car le fronton ne demandait qu'à tomber et était très lourd. Il penchait dangereusement vers l'arrière dés qu'il était dans le vide. Il était fissuré de partout. Il manquait l'extrémité du fronton. A la place une boule de plâtre grossière et disgracieuse. J'ai peine à croire qu'elle ai été d'origine !  J'ai galéré avant de savoir ce que j'allais bien pouvoir faire pour refaire une extrémité élégante et en harmonie avec le reste. J'ai fait et refait plusieurs fois avant de finalement trouver un bon compromis.
Pour la couleur, j'ai utilisé ensuite ma méthode qui donne un rendu effet Zinc. Je l'ai ciré et racheté une glace. Le voilà fini. Jordann est ravi  et moi aussi de le voir heureux !

Avant :

 

reduc-1.png

 

 

reduc2.png

 

 

 

 

reduc3.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après :

img-8327reduc.jpgimg-8328copie.jpg

Un charmant petit pot ...

En solde à 1 Euro. de couleur zinc mais très abîmé, je l'ai repeint en couleur fonte et ai fait un pochoir personnalisé en rose pâle. J'ai utilisé la couronne de Noël de chez pochoirsdeco mais n'ai utilisé que le noeud ! J'ai ensuite utilisé des fleurs que j'avais et hop, une petit déco pour les toilettes ! Je le trouve mignon tout plein et quand je l'aurai assez vu, j'aurai moins de regrets de m'en séparer !

img-8326reduc.jpg

Un vaisselier hors du commun !

Acheté l'an dernier aux enchères chez "qui vous savez", moins de 50 Euros Embarrassé, il est resté dans le garage pour abriter les chaussures car je n'avais pas le temps de m'en occuper ... Il vient de Lille. J'ai, à cette occasion, mis  ma cousine Marie-Laure à contribution pour aller me le chercher car elle habite sur place !  Elle est adorable, elle l'a fait de bonne grâce . Ma pauvre cousine, tellement adorable,  qui  était inquiète à l'idée que je puisse être déçue  de l'état du meuble que je venais d'acquérir à distance. Il faut dire qu'il était un peu tristounet et défraichi. IL fallait un peu de travail pour l'aider à  retrouver sa beauté d'Antan ! Mais, j'avais vu bien pire !
L'heure de restaurer le petit vaisselier étant venue, je m'y suis attaquée. 30 heures de décapage manuel laissaient déjà  apparaître un bois joliment veiné. Au fil du temps, sûrement, il avait été  recouvert d'au moins  six couches de peinture très épaisses et visqueuses ( à l'intérieur comme à l'extérieur, j'adore !) qui collaient à ma spatule (d'où l'intérêt de toujours décaper avant de repeindre un meuble. Il faut éviter de recouvrir une peinture déjà éxistante. Ce n'est pas du bon  travail et le bois a besoin de respirer). Pouah ! J'ai finalement fini à la lessive de soude car il restait une sorte d'apprêt blanc, une vraie galère ! Attention à la lessive de soude. Elle est formellement déconseillée sur les bois foncés tels que le chêne car elle a tendance à le faire noircir. Si vous ne pouvez pas faire autrement, il faudra éclaircir le bois avec de l'acide Oxalique (à manipuler aussi avec précaution : produit corrosif, donc dangereux. Se référer au mode d'emploi avant toute utilisation).
Ce vaisselier m'aura tout de même   valu de filer à l'hôpital au service des   brûlés car la lessive de soude  m'a éclaboussée, me brûlant au 2ème degré profond (terme médical) en quelques secondes seulement, même rincée immédiatement, les dégats étaient déjà irréversibles ! Une peau noire en lambeaux par endroits, j'ai eu un peu peur !
Je ne comprends toujours pas comment cela a pu m'arriver car je manipule ces produits chimiques depuis tellement d'années que je devrais être super  pro ! Les risques du métier, me direz vous. Depuis le temps, je me croyais à l'abri d'un tel accident. Que nenni !
On avait, avant toute chose,  démonté toutes les serrures et les charnières. Elle ont été décapées,  brossées, polies et enfin mises à tremper dans un bain d'huile dégrippante pendant près d'un mois. Un temps plus court aurait largement suffit mais comme je n'en avais pas besoin dans l'immédiat, j'ai pensé que cela leur ferait le plus grand bien ...
On a eu la surprise de découvrir que, sur la porte vitrée, les petits bois sont en fait en étain. Très chic! Philippe a démonté l'un des  carreaux qui était  cassé. Il sera remplacé par un autre similaire car les carreaux sont disposés  à la manière des vitraux sont tous différents. Je pense que ce meuble a été fait avec des bois, et des pièces de récupération, d'où les carreaux tous différents mais qui lui donnent un charme fou !
Une chance celui qui est cassé est un carreau de salle de bain opaque très courant ...
Le meuble a été entièrement traité contre les insectes et lasuré avec une couleur  "chêne naturel" de chez Syntilor (trois couches), patiné entre chaque avec de la paille de fer 000, puis ciré avec une cire Interior's qui lui donne une superbe  patine ancienne et naturelle. Même Jordann adore, une référence !
Il va être relooké  façon  "meuble d'apothicaire". Pour cela, des plaques émaillées avec des noms de plantes en latin, plus diverses autres plaques de circonstance (droguerie, apothicaire et herboristerie avec un dessin de lavande) sont en commande chez Véronique du blog "Minéral et Végétal".
Les serrures (qui ont subi le même traitement que les charnières mais qui sont restées à tremper dans l'huile beaucoup moins longtemps. Philippe les a démontées en pièces détachées afin de travailler chaque élément qui les compose pour une remise en état parfaite)  ont été données à mon cordonnier préféré qui va me faire des clés de style. Pas tout de suite, il est débordé mais il n'y a pas le feu ! C'est sa mission. A chaque fois que je restaure un meuble, il est chargé de refaire, autant que faire se peut, les clés de façon à garder les serrures d'origine. Très important à mes yeux ! .
Les petits boutons de tiroirs en porcelaine de Limoges (sur commande uniquement), 4 petits et un grand ( en harmonie avec la taille des tiroirs),  viendront de  chez Leroy Merlin.
5 semaines de délai. Grrrrr !

Avant : (J'ai finalement retrouvé la photo de l'annonce que j'avais gardée. Ouf !). Je suis sure que vous serez sensible à ce joli et épais vernis craquelé et à cette  jolie superposition de  3 couches de papiers-peints "fraicheur grenier" !

vaisselierlille.jpg

A suivre, donc !

10/10/2012 : Le petit colis de Véronique de la boutique "Minéral et  végétal" est arrivé aujourd'hui. Recevoir un colis de Véronique est toujours un enchantement. Les articles sont joliment présentés dans un écrin de paille naturelle lovée dans un papier de soie, le tout délicatement parfumé avec une senteur d'ambiance ... De plus, elle ne manque jamais de rajouter  une petite touche personnelle pour le plus grand plaisir de ses fans dont je fais partie !
Il ne manque plus que les petits boutons en porcelaine (date d'arrivée prévue au 28 février), les serrures qui sont chez mon petit  cordonnier débordé et mon  petit vaisselier sera fini ...

img-8335reduc.jpgimg-8338reduc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

17/02/2012 : Il est fini. Le bois est beau, lisse, agréable au toucher  et chaleureux. La patine est agréablement dorée. On la jurerait d'époque. Et ... il sent bon le bois ciré, maintenant (ouf!) !
Il vient d'intégrer sa nouvelle demeurre. Il est au premier étage dans une pièce mansardée. Une fois de plus mes photos ne sont pas top. Je ne suis pas très douée, je crois !
Ce weekend, Philippe, mon associé es-décoration,  a assemblé toutes les pièces du puzzle.
Mon gentil cordonnier a réussi à me refaire des clés. Les serrures, d'après lui, sont d'excellente qualité.
La galerie de tiroirs a été remontée aussi après que Philippe l'ai entièrement restaurée. Elle ne tenait plus vraiment la route. Le bois était très abîmé et certaines parties étaient même manquantes. Les petits boutons qui venaient juste d'arriver ont été installés (à noter : ils sont livrés avec des vis de piètre qualité qui cassent comme du verre. Heureusement que Philippe a plus d'un tour ou d'une vis dans son sac!).
Les plaques de Véronique ont fini de parfaire le travail.
On a aussi changé le petit carreau qui était cassé et remonté les charnières qui ont trempé plus d'un mois dans l'huile, puis  traitées et dont les vis ont été changées pour une qualité inox. Comme nous n'avons pas trouvé ce que nous voulions pour remplacer le carreau, nous  en avons mis un  avec un joli  graphisme d'Olivier.
Une entrée de serrure façon "filet" en applique a été rajoutée sur la porte du haut. L'entrée de serrure d'origine ayant disparu dans les méandres du temps, laissant une marque disgracieuse à la place. Je me suis donc attachée à remettre une entrée de serrure à l'identique.
J'ai ensuite eu envie de mettre  une petite frise, en lin, mignonnette, sur la  planche du bas, qui est un peu bosselée et marquée  par la vie mais d'époque. Je l'ai achetée  à la boutique "Charme d'Antan", une pure merveille de magasin de décoration qui propose des prix très abordables, dans le vieux TOURS. Les produits sont également  disponibles sur le net sur son site  decoscampagne.canalblog.com . J'ai d'ailleurs découvert que Sylvie, la propriétaire,  est en  plus une de mes voisines. Pourtant, je ne la connaissais pas. Le monde est décidément bien petit !  Quoiqu'il en soit, une petite visite s'impose...
Il me reste juste à encaustiquer une dernière fois avec la cire de chez Interior's que j'adore et qui réhaussera sa   belle patine "d'Antan".
Il faudra aussi lui  trouver une nouvelle fonction. Pour l'instant, il profite de la vie !
Alors Marie-Laure, Pari tenu, pari réussi ? Merci à toi, sans qui rien n'aurait été possible !


PS : Et mes bras et mon visage  ? L'avant bras gauche est guéri mais reste légèrement marqué, idem pour le visage. L'avant bras droit nécessite toujours de lourds soins et la visite de Nathalie, ma petite infirmière favorite, tous les jours. Les visites à l'hôpital continuent toutes les semaines et je crois que le "tatouage" que je garderai de cette aventure me permettra de ne jamais oublier l'histoire de la restauration de ce meuble ! C'est le jeu, ma pauv' Lucette ! Chat échaudé, craint l'eau froide, je serai plus prudente à l'avenir !

img-8350.jpgimg-8351.jpgimg-8353.jpgimg-8355.jpg


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site