enfants

Une petite table d'école signée Fernand NATHAN

Quand je l'ai vue sur Ebay, elle valait trois sous et demi mais ça c'était au début des enchères. Je me suis dit que pour la somme, elle serait intéressante à restaurer. En fait, ce qui m'a attirée dans cette table c'est son étiquette de métier "mobilier scoalire-Fernand NATHAN- PARIS". Je voulais, en fait juste l'étiquette car je n'avais pas de place pour une nouvelle table et que je me connais très bien. Quand j'ai restauré un objet, j'ai du mal à m'en séparer. Il va falloir pousser les murs ! Dans le même temps, chez le même vendeur, il y avait quelque chose qui m'intéressait beaucoup plus. Des panneaux sculptés sur le thème de la musique. Aucun enchérisseur jusqu’au matin qui précédait la fin. Ca se corsait. Les deux objets commençaient à monter à mon grand désarroi car je déteste payer trop cher. C'est même devenu un jeu que de me défendre de dépenser trop ! Je décidais donc de laisser tomber la table pour me concentrer sur les panneaux. Indépendamment du fait que j'ai msé gros, je les ai perdus. Dépitée, je me suis alors rabattue sur la table sans grande conviction et ai mis un prix qui me semblait déjà bien trop élevé. Je l'ai remportée à 0.26cts près ...
Quand elle est arrivée, je ne l'ai pas déballée. Il a fallu attendre le jour des poubelles pour que je me décide à ouvrir le carton que je voulais jeter avec les reste de mes poubelles. J'ai découvert une jolie toute petite table (école maternelle ou crèche?) qui avait bien souffert d'une vie éreintante de table d'enfants terribles. Encore un boulot monstre et surtout des trous partout synonymes pour moi de danger absolu. Aucun meuble ne rentre en général avant d'avoir été traité car je ne veux pas contaminer tout le reste. Je l'ai mise dehors et bâchée. Elle a attendu une semaine pour que je sorte le décapeur thermique et que je ne m'y mette. J'ai démonté la fameuse plaque de métier que j'ai polishée et qui est trop belle, et j'ai ensuite décapé le reste. Une odeur horrible, j'ai toussé et même craché mes poumons avant de comprendre qu'en fait elle était recouverte d'un adhésif blanc qui se voyait comme le nez au milieu de la figure. Trop évident, je ne l'avais même pas vu. Ces gens qui préfèrent ajuster un adhésif plutôt que de donner un coup de pinceau! J'avais déjà eu un buffet, jadis, entièrement recouvert d'adhésif imitation "bois".  
Comme il y avait des endroits que je ne pouvais atteindre et qui laissaient apparaître de la peinture, j'ai tout démonté. Le plateau composé de 4 planches, le tiroir (très bien conçu puisque deux cales fixées sur le dessous évite qu'on puisse tirer le tiroir à fond et qu'il ne tombe), le bouton du tiroir, etc. J'ai ensuite tout décapé consciencieusement (Aïe, trois couches : noir, vert, blanc) , atténué considérablement les grandes traces de crayonnages et les tâches d'encre multicolores sans trop (il faut garder de l'authenticité!) et j'ai poncé le tout. J'ai ensuite traité le corps trois fois avec le Xylophène pour bois attaqués et fait un bain du même produit où j'ai plongé les parties du tiroir et les 4 planches qui constituent le plateau. J'ai laissé tremper le tout une nuit. Au matin, j'ai tout laissé sécher avant de préparer une pâte à bois afin de réparer toutes les imperfections sans trop ...  J'ai reponcé, et le meuble sèche à nouveau. J'en suis là ... Encore beaucoup de travail reste à effectuer mais on s'y atèle !!!! A suivre ...
Avant :
tablefernandnathandos.jpgplaquefernandnathan.jpgtablefernandnathan.jpg













Bon ça y est elle est finie ! Cela n'a pas été sans mal. Elle a changé des quantités de fois de finition, rien ne me convenait. je voulais la garder en couleur bois mais le plateau était tellement abîmé qu'il fallait composer avec les affres du temps. J'ai finalement opté pour une restauration à l'ancienne : teinte, fondur, cire et lustrage. J'ai fait un médaillon en plâtre avec un joli ruban rouge et blanc. J'ai posé des lettres "FN" pour Fernand Nathan et non pour autre chose, sur le plateau et l'angle du tiroir. Le plateau est devenu très joli, les réparations dues à son plateau rongé par les vers, sont devenues presque idéales et ne choquent pas. Il a fallu lui trouver une place. Je vais finir par devoir pousser les murs ! Voilà au suivant (plein de choses en cours, à suivre !)

P1210057
P1210048P1210051
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site